Cénote

en collaboration avec Goupile

type : installation visuelle & sonore  interactive

matériaux : bois, papier sumi, vidéoprojection

diffusion sonore stéréo

dispositif de contrôle pour le spectateur X,Y,Z

Goupile

Goupile est chercheuse et musicienne.

Dans ses recherches, conduites par le passé

à l’Ecole Normale Supérieure, l’Institut de Recherche Acoustique Musique IRCAM,

et aujourd'hui à l’Université of East London, 

elle s'intéresse à la communication et à son émergence, à ce qui se tient au bord des mots

et nous permet de les apprendre et de les comprendre.

Dans sa musique, elle explore les tensions et similitudes entre sons électroniques

et organiques, musiques digitales et musiques orales.

Nous utilisons les programmes D.A.V.I.D. and A.N.G.U.S.

développés par Jean-Julien Aucouturier, Marco Liuni et leurs collègues  dans        le cadre du projet CREAM (http://cream.ircam.fr/; PDS / IRCAM, Paris, France).

projet : 

Cette installation explore la perception du son dans la perception d'un matériel visuel.

Nous colorons divers sons avec les signatures acoustiques affectives humaines,et invitons le spectateur à créer & s'immerger dans différentes ambiances sonores.  Dans cette installation l'expérience de la contagion émotionnelle s'effectue au sein d'un environnement en forme de mimésis d'une fosse aquatique & maritime. La contagion émotionnelle côtoie l'érosion.

Un pad permet de moduler les couleurs affectives du son en touchant le pad et déplaçant le doigt de gauche à droite, et de haut en bas, modulant  l'adéquation entre le son et l'image projetée.

matériel sonore & vidéo installé : goules et houles, cétacés, une démarche ethnographique

Mythes & archétypes :

Ces paysages sonores et visuels reconstruits, nous les avons choisi car ils sont archétypaux :

nous utilisons des extraits sonores & visuels d'espèces ou de lieux qui localement ont abrité des mythes et suscitent encore aujourd'hui projections et affects multiples voire opposés :  comme les vocalisations de cétacés & les gouffres sous marins.

Immersion et boucles :

Nous travaillons sur des boucles visuelles et sonores : des captations vidéos ont été effectuée dans des grottes immergées, ainsi que des captations sonores. Des travelling au sein de ces espaces répètent à  l'infini ces passages du clair à l'obscur.  Ces tunnels évoquent les écrits de Lovecraft, ou les near death experience, les cycles émotionnels.

Cenotes : 

Les cénotes sont des puits naturels parfois remplis d'eau de mer lorsqu'ils communiquent avec les océans, qui peuvent atteindre plusieurs dizaines, voire centaines, de mètres de profondeur.  Leur nom provient du maya dz'onot signifiant « puits sacré », via l’espagnol cenote : certains d’entre eux étaient en effet considérés par les anciens Mayas comme communiquant avec l’« inframonde » et on y jetait des offrandes aux dieux du Xibalba.

Houles & goules : grottes intertidales, fées & féetauds

Nous nous sommes intéressées aux collectes folkloriques et ethnographiques effectuées par Paul Sébillot et Françoise Morvan à propos des goules et houles (grottes marines) dans lesquelles vivaient des fées. Ces personnages ambivalent étaient capables de grande bonté comme d'une violente cruauté. Les grottes intertidales abritent donc autour de Saint Malo des figures mythiques à la fois éoliennes et chtoniennes.

Les vocalisations de cétacés ; grands dauphins

Nous nous sommes intéressées aux sons produits par les grands dauphins. Spécifiquement ceux présents en baie de Somme et alentour.   Ces animaux suscitent  l'intérêt et l'affection du grand public : peut-être car leur anthropomorphisme fascine.

En Europe, des traces de leur mythification remontent jusqu'en Grèce antique.

Une collecte ethnographique réalisée en Amazonie en 2012 nous avait familiarisé avec les mythes du boto, (ou encore Inia geoffrensis) . Le dauphin rose d'Amazonie est une figure mythique locale, sorte d'homme-poisson qui engendre des créatures hybrides et monstrueuses. 

scénographie : le cénote

Dans le dispositif les images sont projetées et apparaissent des deux côtés du cénote, pour une impression de transparence.

Le dispositif sonore en stéréo s'effectue en 3 points avec un SUB placé derrière le contrôleur sonore.

collectes sonores & mixage : techniques utilisées

Le contrôleur sonore permet de naviguer entre des vocalisations. 

Nous avons collecté différentes typologies de sons : sifflements, clics d'écholocation, bray calls,  burst pulses, sons à basse fréquence que nous avons ensuite réassemblés. Une chasse a été reconstituée avec un "victory squeal". Nous avons collecté des sons par hydrophones & récupéré des données stockées sur internet ou par des associations & chercheurs. Nous avons également enregistré des ambiances sonores dans des grottes intertidales pour effectuer notre design d'ambiance sonore.

Cette boucle sonore a ensuite été traité par DAVID et ANGUS sur maxMSP et Ableton live afin que les pistes sonores soient affectées à un contrôleur de type X,Y,Z

Nous avons obtenu plusieurs pistes : une piste "neutral", une piste "angry", une piste "sad", une piste "happy".

Le contrôleur sonore permet à l'utilisateur d'interagir avec ces pistes sonores et de modifier les gains audios des pistes pour faire varier les "émotions sonores" : propres aux êtres humains.

L'univers maritime est modulé au gré des envies. Le langage des dauphins est coloré émotivement, par anthropomorphisme.