Solar bloom 

2021

Partenaires : Hélène Hégaret (Laboratoire des Sciences de l’Environnement Marin – LEMAR)

& Marie-Julie Bourgeois 
Exposition DEAR 2050 – Climanosco – Zurich, Décembre 21 – Janvier 22

L’acidification de l’océan a atteint un niveau sans précédent, ces changements biochimiques ont des impacts sur les écosystèmes et sur le dérèglement climatique.  La prolifération dépend de l’acidité, des polluants (nitrates, phosphates, etc…), de l’exposition à la lumière, de la température, de la salinité… Ces mois de mars et avril 2021 des épisodes de bloom massifs ont lieu au Chili et en Californie. Au Chili l’eau pourpre cause la mort de millions d’animaux par hypoxie, tandis qu’en Californie la marée rouge produit des vagues bio-luminescentes la nuit. Ces phénomènes sont également causés par les modifications climatiques, ainsi que d’autres variables : réchauffement de l’eau, upwelling, courants, sédiments, rejets azotés (nitrate, ammoniaque, azote) liés aux activités humaines. En 2021, c’est le phénomène La Niña qui provoque le phénomène d’upwelling (remontée des nutriments en surface) qui permet l’émergence de ces blooms aux dimensions vertigineuses.

Cette vidéo montre une stimulation du bloom en laboratoire par différents types d'ondes sonores et la génération d'effet et de formes lumineuses géométriques. Les captations sont réalisées à très basse lumière, ou éclairées par lampe inactinique, teintant légèrement de rouge le bloom, tel qu'en phase diurne. Ces vidéos sont effectuées grâce au laboratoire de recherche de l'écophysiologiste et biologiste Hélène Hegaret, spécialiste des blooms d'algues toxiques.

biolumin.jpg

Ces mois de mars et avril 2021 des épisodes de bloom massifs ont lieu au Chili et en Californie. Au Chili l’eau pourpre cause la mort de millions d’animaux par hypoxie, tandis qu’en Californie l’eau rouge produit des vagues bio-luminescentes la nuit. Ces phénomènes sont causés par les modifications climatiques, ainsi que d’autres paramètres et variables : réchauffement de l’eau, sédiments, upwelling, courants, rejets azotés (nitrate, ammoniaque, azote) liés aux activités humaines. En 2016 un phénomène de bloom mondial apparaît : les rejets azotés humains et le phénomène climatique El Niño ont été mis en cause. En 2021, c’est le phénomène La Niña qui provoque le phénomène d’upwelling (remontée des nutriments en surface) qui permet l’émergence de ces blooms aux dimensions vertigineuses.